aller à la navigation

Si l’ESPAGNE m’était contée juin 6 2017

Infos : , ajouter un commentaire

Accidents à répétition pour un roi veillissant, affaire de corruption et, maintenant, polémique autour d’un voyage au Botswana : l’image de la monarchie espagnole se fendille après un annus horribilis inédit pour cette famille longtemps très populaire et protégée par les médias.

Vendredi, le roi Juan Carlos, 74 ans, s’est fracturé la hanche droite lors d’un séjour au Botswana. Rapatrié d’urgence, le monarque a été opéré samedi et les médecins de l’hôpital USP San José de Madrid lui ont posé une prothèse. “L’évolution du patient est totalement satisfaisante”, ont-ils assuré. “Il est en pleine forme et sera bientôt en mesure de reprendre son activité habituelle”, a renchéri le chef du gouvernement, Mariano Rajoy, après lui avoir rendu visite dimanche.

30 000 EUROS POUR LE DROIT DE CHASSER

Mais ces nouvelles positives ne parviennent pas à masquer le malaise que cet accident a réveillé en Espagne. Selon les médias, Juan Carlos s’était rendu au Botswana pour une partie de chasse à l’éléphant, autorisée dans ce pays à condition de payer autour de 30 000 euros. Indiquant qu’il s’agissait d’un voyage privé, la Maison royale refuse de le confirmer.

Mais une photo de Juan Carlos posant en 2006, fusil à la main, devant un éléphant mort a été publiée en une de plusieurs quotidiens espagnols, dimanche. Alors que l’Espagne vient de présenter un budget d’une rigueur sans précédent, le cliché a de quoi ternir l’image d’un roi apprécié par les Espagnols pour avoir aidé à établir la transition démocratique, mais aussi pour ses manières simples.

Les stars-candidats évitent les banlieues mars 23 2012

Infos : , ajouter un commentaire

On estime entre 5 à 6 millions le nombre de musulmans en France. “La France abrite la communauté musulmane la plus importante d’Europe”, rappelle ce sociologue, qui l’évalue trois fois plus importante qu’au Royaume-Uni.

En 2006, 4,4 millions de personnes vivaient en zones urbaines sensibles (ZUS), soit 7 % de la population française, d’après l’Institut national de la statistique et des études économiques.

EXCLUSION

Cette tragédie “rappelle qu’il y a un niveau d’exclusion, de désespérance, de sentiment d’injustice dans les quartiers qui est tel qu’entre autres possibilités, il y a ce cas extrême de gens embrigadés” comme Mohamed Merah, dit Laurent Mucchielli.

Mais pour lui, ce constat n’est en rien nouveau.

“Nous avons oublié ce que nous racontions à l’époque des émeutes de 2005, nous avons oublié ce que nous racontions à l’époque de l’affaire Khaled Kelkal en 1995″, dit-il en référence à la série d’attentats islamistes qui ont alors touché la France.

Angélisme de gauche et Pragmatisme de droite mars 23 2012

Infos : , ajouter un commentaire

Qui n’a jamais entendu ce couplet « Angélisme de gauche et Pragmatisme de droite » où l’on apprend que la gauche rêve et la droite agit, que la gauche dépense sans compter et la droite sait compter, que la droite est compétente en économie et la gauche en classe maternelle sur le sujet, que la gauche est naïve et la droite pragmatique, que la droite est sécuritaire et la gauche laxiste, que la gauche ressemble à la cigale et la droite à la fourmi vertueuse ?Si on jette un petit, un tout petit regard vers la France où la bonne droite a régné pendant près de dix ans, que peut-on constater ? Qu’on vienne de droite comme de gauche, il faut le confesser : la droite a trahi la chanson ou bien la musique sonne faux !

La Bourse se casse la figure tandis qu’elle grimpait en gouvernance socialiste ! La droite parle de la crise, la gauche, elle, n’aurait jamais connu de crises ! Le prix de l’essence a culminé et tout a renchéri alors que sous la gauche, le pétrole a marqué une trêve ! L’immigration continue sa pente ascendante comme sous la gauche, au moins, un point commun ! L’insécurité a-t-elle été exterminée ?

La droite a rencontré des obstacles sur son parcours qui rendent son bilan désastreux malgré les sauvetages de dernière minute et le détricotage de TEPA. Autrement, les promesses auraient été tenues et on baignerait tous dans le meilleur des mondes. La gauche ne peut pas en dire autant !

La Droite rêve et ronronne depuis 2007 alors que le magicien de céans avait distribué largement en puisant dans la dette publique, qu’il avait empli sa fonction avec une générosité débordante sur les heures supplémentaires exonérées de charges pour booster l’économie alors qu’en fait c’est le chômage qu’il a amplifié, qu’il avait augmenté les niches fiscales partout et dans la restauration où la TVA a pris un sale coup en chutant de 19.6 à 5.5 %.

Où est donc allée la droite économe et bonne gestionnaire ? Celle qui a fait monter notre dette nationale vers des sommets jamais atteints !

Où est donc la droite entreprenante dans un milieu bruyant où sa voix résonnait bien fort pour une action si peu visible ?

Où est passée la fourmi besogneuse et travailleuse pour le bien commun à l’opposé de la cigale irresponsable et inconsciente ? La fourmi a beaucoup voyagé aux frais de la princesse, elle a copieusement dépensé en frais de bouche, d’hôtel et de publicité ! Elle s’est même acheté un Air Force « Un » pour le voyage de la Reine fourmi qui coûte la peau des fesses !ant.jpg

En 2012, les Français auront-ils droit à la même rengaine ? Quels tiroirs faudra-t-il tirer pour en sortir les chansonnettes d’antan répétant à foison les mêmes messages ?

Devrons-nous estampiller la gauche de dépensière outrancière incapable de réduire la dette et encenser la droite pour les déficits maîtrisés sous son mandat, pour la dette anéantie sous cette présidence, pour l’immigration arrêtée à tout jamais, pour la croissance en panne ?

Le pragmatisme de la droite doit-il faire le grand écart du gaullisme social à l’ultra-libéralisme ou bien à la Droite populaire ’saucisson vin rouge’ ou enfin au Front national pour s’achever dans une conjonction de l’ensemble avant d’éclater comme une bulle de savon ?

Ce réalisme conduit-il à sa propre division reprochée habituellement à la gauche angélique et passéiste ? Quand les ambitions personnelles exacerbées par la défaite annoncée n’ont que 2017 en point de mire, comment le discours interne peut-il rester audible dans un parti unique mené par un secrétaire général despotique ?

Et quand « la droite la plus stupide du monde » crée un tel remue-ménage à la veille de la présidentielle où chacun s’accorde pour tirer sur chacune, la défaite prévue risque bien de se réaliser dans un grincement de dents déplaisant.

Finalement quand la droite a perdu son fil à plomb et sa boussole, il ne lui reste plus qu’à avancer à l’aveuglette comme elle le pratique depuis plus de trois ans derrière le capitaine sans gouvernail qui tourne en rond.

Angélisme quand tu nous tiens, lequel de nous embrasseras-tu le premier ? La gauche ou la droite ? À toi de choisir !

Pendant que nous cotisons pour nos politiques mars 8 2012

Infos : , ajouter un commentaire

fraude-en-france1.jpg

Personne n’est irremplaçable! mars 8 2012

Infos : , ajouter un commentaire

Sarkozy assure qu’il arrêtera la politique en cas de défaite
Preuve de son sens aigu du service d el”ETAT.

C’est l’histoire d’un”Sale mec” janvier 4 2012

Infos : , ajouter un commentaire

Elle est mignone!

oh la la la la la!

Elle est tout enervée la Nadine Morano pour venir à la rescousse de Nicolas.

Mais l’UMP à la mémoire courte. Oublié, le “casse toi pauvre con” en pleine visite officielle et envers un citoyen de la France d’en bas qui peut aller se gratter pour avoir des excuses.

…Et Séguala, la cinquantaine largement dépassée, rollex au bras qui donne des leçons de communications!

…Sans oublier C.Estrosi, CAP de mécanique générale en poche, qui s’attaque à celui qu’il appelle “François le petit” 

On connait la musique… septembre 19 2011

Infos : , ajouter un commentaire

Les sociétés de perception, qui gèrent les droits des artistes et producteurs, n’avaient pas bonne réputation. Publié ces jours-ci, le rapport de la Commission permanente qui contrôle ces organismes ne va pas arranger les choses. Les rapporteurs jettent une lumière crue sur les rémunérations de leurs dirigeants. Accablant pour certains d’entre eux ! Un rapport qui devrait horrifier les artistes dont le travail nourrit la bête…

Les patrons ne connaissent pas la crise du disque

Une société est particulièrement dans le collimateur : la SCPP (Société civile des producteurs phonographiques), dont le directeur général, Marc Guez, perçoit le deuxième salaire le plus important des dirigeants du secteur (entre 250.000 et 300.000 euros annuels, selon un tableau, page 279). Pourquoi pas ? Sauf que la SCPP n’emploie qu’une quarantaine de collaborateurs et ne traite qu’un peu plus de 60 millions d’euros de droits. C’est là que le bât blesse… “Cette même rémunération est plus de deux fois supérieure à celles de ses homologues dans des sociétés d’une échelle voisine ou supérieure, comme l’Adami ou la Spedidam”, note le rapport. Autrement dit, le patron de la SCPP est trop payé pour le service qu’il rend à ses sociétaires. “J’ai moins de salariés que les autres sociétés, mais ils sont meilleurs, pourquoi en serais-je pénalisé ?”, s’insurge Marc Guez. Du reste, nous sommes l’une des sociétés les mieux gérées. Pour justifier une telle rémunération, la SCPP indique à la Commission que Marc Guez perçoit un salaire équivalent aux directeurs généraux des majors du disque . C’est bien là le problème : comment les patrons de l’industrie du disque peuvent-ils justifier de conserver des rémunérations très élevées, alors même que le marché de la musique s’est effondré de 50 % en cinq ans ? Comment peuvent-ils justifier de tels salaires, alors que l’âge d’or est désormais plus que révolu ?

De ce point de vue, il n’est pas étonnant de retrouver en tête du classement des gros salaires le patron de la Sacem, Bernard Miyet : un salaire plus élevé de + 143 % par rapport à celui de Marc Guez (le rapport ne mentionne pas les chiffres précis) et des notes de frais qui, en 2008, s’élèvent à 29.212 euros par carte bancaire. Face aux rapporteurs de la Commission, la Sacem a tenté de justifier cette forte rémunération : les émoluments de Bernard Miyet seraient “rattachés à une responsabilité internationale publique antérieure”. Mais le rapport note que cette référence “n’a pas été fournie à la Commission permanente du contrôle des sociétés de perception et de répartition des droits”.

Les vacances en Guyane sur carte bancaire de la Sacem

L’examen approfondi des notes de frais des dirigeants de la Sacem révèle des abus non sanctionnés. Ainsi, en 2007, l’un des dirigeants (parti en 2008) avait pris ses aises avec la carte bancaire de la boîte : des repas seuls, des vacances en Guyane (entre le 27 décembre 2006 et le 6 janvier 2007), des frais de péage de week-end, 10.512 euros de “cadeaux”… La Commission souligne, avec euphémisme, que certaines de ces dépenses n’étaient sans doute pas effectuées dans l’intérêt de la société et n’ont pourtant fait l’objet d’aucun contrôle. “Elles n’ont pas été non plus de ce fait remboursées par l’intéressé”, note, non sans ironie, le rapport.

Les dirigeants de la Sacem en prennent pour leur grade à propos des frais d’hôtel et de restaurant payés, pour l’essentiel, par carte bancaire. Les dirigeants “ne respectent guère la note interne relative” aux frais qui est pourtant assez généreuse : les cadres dirigeants doivent s’en tenir à des hôtels 3 étoiles, les repas à l’étranger ne doivent pas excéder 40 euros et pas plus de 70 euros par personne lorsqu’ils invitent. La Commission permanente n’a pas pu pousser plus loin ses investigations, car la Sacem ne dispose pas d’un suivi analytique des dépenses payées par carte. L’opacité “étonne” les rapporteurs…

Une rente assise sur un quasi-monopole

La situation est d’autant plus choquante que les artistes n’ont guère le choix. La loi les oblige à verser. Si bien que les sociétés de perception vivent sur une rente, “un quasi-monopole de fait sur le territoire national”, note le rapport. Avec l’onctuosité qui sied au langage de la haute fonction publique, le rapport relève que “les rémunérations semblent, au moins pour quelques cas individuels, s’écarter notablement des normes de rémunération en vigueur dans les entreprises de taille comparable alors même que celles-ci sont, elles, pleinement exposées à la concurrence”.

Le rapport observe également de grandes disparités entre les salaires des dirigeants et les salariés de ces sociétés. Par exemple, à la Sacem, les six salariés les mieux payés ont vu leurs revenus croître de 10 % entre 2005 et 2008 quand le personnel s’est contenté de + 6,5 % en moyenne sur la période. La Sacem n’a pas justifié cette différence de traitement. Le rapport entre le salaire de Bernard Miyet et le salaire le plus bas de la Sacem est de “30 à 40″, note encore le rapport. Pour une société qui emploie 1.450 salariés…

Moyenne des cinq principaux salaires annuels en euros / effectif salarié / montants des sommes perçues

SACEM : 363.908 euros / 1448 / 961,3 millions d’euros

SACD : 149.775 euros / 232 / 179,6 millions d’euros

SCAM : 142.521 euros / 81 / 74,1 millions d’euros

SPP : 135.465 / 39 / 61,1 millions d’euros

CFC : 110.200 euros / 44 / 43,7 millions d’euros

ADAMI : 107.300 euros / 74 / 53 millions d’euros

SPEDIDAM : 96.020 euros / 32 / 32,9 millions d’euros

PROCIREP : 84.273 euros / 18 / 31,6 millions d’euros

Tous les français gagnent à l’Eurofillon septembre 15 2011

Infos : , ajouter un commentaire

La crise était soi disant terminée! 

Zygosar va prendre un bain…de foule en Lybie septembre 15 2011

Infos : , ajouter un commentaire

Espèrons que cela ne va pas engendrer quelques pétards qui ne seront pas mouillés sur le sol français…

Sur la playstation sarkoziène septembre 10 2011

Infos : , ajouter un commentaire

Marine Le Pen s’est en outre aventurée sur un terrain qu’elle n’aborde que très rarement : les relations internationales. Raillant les “nouveaux paragons de la paix mondialiste” et “les cerbères de la bien pensance mondialiste”, Mme Le Pen a évoqué — sans la citer — l’intervention de l’OTAN en Libye : “nous refusons catégoriquement de nous laisser embarquer dans ces folles aventures bellicistes aux relents de pétrole et dont le risque majeur reste de remplacer ni plus ni moins des dictatures laïques par des dictatures islamistes.”


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 261 articles | blog Gratuit | Abus?